Communiqué de presse



Jeudi 21 octobre 2010



SEULE LA LUTTE PAIE, À MOSCOU COMME AILLEURS



TaPaGeS salue la décision publiée ce jour par la Cour Européenne des Droits Humains condamnant l'interdiction d'événements militants homosexuels, et notamment de la Moscow Pride, par l'État russe.

Cependant, la Cour a mis quatre ans à prendre cette décision pourtant évidente, années pendant lesquelles la Moscow Pride et d'autres événements LGBTI russes continuaient à se faire interdire et leurs participantEs à se faire violenter et emprisonner en toute illégalité. Espérons que ces temps-là sont enfin définitivement révolus.

Nous attendons à présent l'application concrète, sur le terrain, de cette décision. TaPaGeS a activement soutenu la Moscow Pride depuis ses débuts en 2006 (voir ici et ici), et a accueilli des militants homosexuels russes à Strasbourg en février 2009 pour une action de lutte commune (voir ici). Nous exigeons que désormais aucun État ne puisse plus refuser d'apporter son soutien aux militantEs LGBTI cherchant à manifester et à faire valoir leurs droits, en Russie, en France et ailleurs, et nous le rappellerons aux gouvernements. TaPaGeS continuera à observer de près l'application prompte et le respect réel des droits des personnes LGBTI.

Nos sťurs moscovites ont fini par obtenir ce pour quoi elles se sont battues, et seules leurs détermination et obstination sans faille dans la lutte ont permis cette victoire. La lutte continue pour les droits égaux de touTEs les personnes homosexuelles, bisexuelles, transgenre et intersexe, en Russie, en France et partout ailleurs. Aujourd'hui nous sommes plus que jamais solidaires de la Moscow Pride et des sodomites russes, uniEs dans la lutte internationaliste contre l'homophobie d'État partout où elle se pratique.


TaPaGeS - TransPédéGouines de Strasbourg, le 21 octobre 2010






URL de cette page : http://tapages67.org/_pages/com/cp_moscou_20101021.html

Copyright © TaPaGeS 2010